Pierre Boussaguet - 4tet Natalie Dessay Legrand Enchanteur

Un choix de vie pour une musique d’exigence et de liberté.

Des salles de bal du Sud-Ouest de la France, où il est né à Albi en 1962, Pierre Boussaguet fera de son swing un Jazz joyeux et mélodique.
Dans sa recherche sonore, le concert du trio de Ray Bryant le détermine : Il sera contrebassiste de Jazz.
Par sa personnalité, remarqué par Monty Alexander en 1986, et Guy Lafitte avec qui il fera un bout de chemin (1986-1998) Oscar Peterson disait de Ray Brown « Nous avons respiré ensemble » Pierre Boussaguet et Ray Brown (1988-1994) étaient dans cette respiration à l’unisson: 2 albums «Two Bass Hits » Diana Krall et Pierre, en 2002 « Cry Me a River » l’harmonie d’où Jaillit l’émotion (tournée mondiale pour l’album The Look of Love) Lalo Schifrin, depuis 1996, avec Pierre l’expérience de la collaboration fructueuse : Jazz Meets The Symphony Lalo dit : « Pierre Boussaguet fait partie de la lignée des grands bassistes de l’histoire du Jazz et pour ma part, je m’estime chanceux d’avoir pu collaborer avec lui. »

Avec Michel Legrand, depuis 2009, l’ignorance de l’effet… inspire la découverte dans l’action, une densité d’atmosphère, murmure du silence où surgit à cet instant le son à son extrême beauté, où tout est possible ! Michel dit :
« Si vous désirez jouer un jour de la contrebasse aussi bien que Pierre Boussaguet, étudiez sa méthode, travaillez, et remerciez-le pour cet ouvrage » bel acte ! Pierre, le compositeur, est un fin mélodiste : « Talma » sa balade mélancolique sert toujours de générique de fin dans l’émission radio « La prochaine fois je vous le chanterai » sur France Inter présentée par Philippe Meyer.

Escapades rythmiques… Aisance… Rien n’annihile son goût de désirs d’expériences… Travail d’orfèvre… Il s’épanouit au fil du temps !

De l’opéra au music-hall, il n’y a qu’un pas pour Natalie Dessay.

Internationalement connue, Natalie Dessay a débuté sa carrière dans le répertoire de soprano colorature.
L’artiste élargit son répertoire au fil des années pour se rapprocher des héroïnes belcantistes, tout en continuant de défendre le répertoire français.
Elle interprète sa première Lucia à l’Opéra de Chicago, puis La Sonnambula au Metropolitan Opera de New York. Elle chante Ophélie (Hamlet) au Théâtre du Capitole de Toulouse et c’est dans ce rôle qu’elle débute au Royal Opera House Covent Garden et au Théâtre du Liceu à Barcelone.
Elle remporte un immense succès en reprenant le rôle de Lucia à l’Opéra de Paris ainsi qu’au Met.

Manon, Marie, Mélisande, Juliette, Violetta… sont autant de rôles que de succès interprétés par Natalie Dessay
Sa rencontre avec Emmanuelle Haïm lui fait aborder entre autres les œuvres d’Haendel. Natalie Dessay collabore régulièrement avec Michel Legrand, se produisant en Europe et en Amérique du Sud, et enregistrant deux albums : « Entre elle et lui » (Erato) et « Between yesterday and tomorrow » (Sony).
Avec Philippe Cassard, son pianiste en récital, elle a donné depuis 2012 une soixantaine de concerts sur les scènes les plus prestigieuses : Carnegie Hall à New-York, Jordan Hall à Boston, Barbican à Londres, Suntory Hall à Tokyo, Salle Tchaïkovski à Moscou, Théâtre des Champs Élysées à Paris, Wiener Staatsoper… Cette collaboration a donné lieu à la parution de trois CD.
Elle est la première artiste lyrique française à avoir été nommée Kammersängerin par l’Opéra d’État de Vienne.

RESERVEZ VOS PLACES DÈS MAINTENANT